News Chanson française

Chant
France
Période d'activité : 1970 - ce jour
Influences : Yéyé

Ajouter à mes
artistes favoris


Biographie

  • Guy Bayle

    Guy Bayle, qui allait devenir Ringo Willy Cat, puis Ringo tout court, et marquer les années 70 de ses tubes, est né le 11 mai 1947 à Toulouse. Fortement marqué par la déferlante de musique venue d’outre-Atlantique, le jeune Bayle, amateur de littérature et notamment de l’œuvre d’Albert Camus, consacre une partie de ses années de collège et de lycée à gratter les cordes de sa guitare, reprenant les standards américains ou composant ses propres créations. Sa rencontre avec le musicien et chanteur Pierre Groscolas se concrétise par a création du groupe Chœurs qui, après avoir acquis une petite notoriété locale, monte à la capitale pour tenter sa chance devant le public parisien à la fin des années 1960. L’expérience ne se montre guère concluante, et si Chœur continue à courir le cachet ici et là, ses deux membres sont obligés de multiplier les petits boulots pour survivre.

    « Willy Cat »En 1969, la belle plastique et la gueule d’ange du jeune toulousain tapent dans l’œil de Mario Padovan, photographe et metteur en scène de romans photos pour filles, genre en plein essor alors, pour Nous Deux et Télé Poche, qui lui propose de figurer dans l’une de ses créations aux côtés de l’une des superstars de l’époque : Sheila. C’est durant cette séance que les deux se trouvent des atomes crochus et entament une romance. Cette rencontre, par ailleurs, ouvre les portes de la gloire à Bayle, qui réussit à faire produire son premier single par Claude Carrère : ce sera « Elle, je ne veux qu’elle », énorme succès de l’année 1971 qui lance sa carrière. Carrière d’autant plus médiatisée que son couple avec Sheila est l’un des plus glamour de l’époque et que les allées et venues des deux tourtereaux font les choux gras du magazine phare de la presse people de l’époque : Salut les Copains. Ringo, qui se fait alors appeler Ringo Willy Cat (il abandonnera très rapidement la seconde partie de son pseudo, lassé d’être surnommé « WC ») enchaîne les tubes à succès. « L’Homme », « Ma Jalousie », « Tentation », « Trop belle pour rester seule » font les beaux jours des « boums » de l’époque et sont autant de slows langoureux sur lesquels les couples se forment. Ringo, s’il n’innove pas vraiment dans le style variété de l'époque, dispose cependant d’un répertoire bien fourni, mais commence déjà à souffrir du fait de n’être aux yeux du public que « Monsieur Sheila ».

Biographies associées

  • Sheila
  • Claude François
  • Dave
  • C. Jérôme

News Chanson française

Le 03 Avril 2014

Et revoilà Manset...