>

>

>

To the Faithful Departed

To the Faithful Departed
The Cranberries

Island
Album original
Music Story :
Magicrpm :
 
 
 
Internautes(1) :


Notez cet album


Chronique de To the Faithful Departed

Avec les seize milions d’albums vendus de No Need to Argue, rien ne semble empêcher les Cranberries de devenir les nouveaux U2. Et pourtant, To the Faithful Departed est un énorme échec dans leur carrière. Trop rock pour un public qui ne s’y attend pas, peut-être ? Trop militant également (il faut dire que la belle Dolores O’Riordan n’a guère sa langue dans sa poche et qu’elle assène assez violemment ses convictions au fil de « Salvation » ou « The Rebels »)? Peut-être un peu des deux.

Très inspiré par les luttes nationalistes (« Bosnia », « War Childs ») l’album est sans conteste l’un des plus sombres de la discographie des Cranberries, mais le public, lui, n’adhère pas à ce brusque changement de ton.

To the Faithful Departed, cependant, n’a en soi rien de honteux. Peut-être était-il alors tout simplement en inédaquation avec les attentes du public.

Benjamin D'Alguerre

Chroniques associées

  • Everybody Else Is Doing It, So Why Can't We?
  • No Need to Argue
  • Roses
  • Fumbling Towards Ecstasy

Notez vos albums !

Ajouter à mes albums favoris

ignorer l'album

Sélection d'albums basée sur les sorties récentes.

Internautes :

Rédaction :

Rédaction :

Télérama :

Rédaction :